Une flamboyante saga en Flandre, et en Bourgogne, au temps de la Toison d’or

1430, à Bruges. La jeune enlumineuse, Naëlle du Hesdin, assiste au mariage fastueux de Philippe le Bon, duc de Bourgogne, avec Isabelle du Portugal. Au cours des festivités, elle n’a d’yeux que pour le beau seigneur Thibault de Ghiselin. Qu’il soit marié et noble ne l’empêche pas de se faire ce serment : « Nul autre n’auray », reprenant la devise du tout nouvel ordre prestigieux de la Toison d’Or. Elle revoit Thibaut par l’intermédiaire de son frère, qui crée des vitraux pour les églises de son fief lillois. La disparition inquiétante de leur neveu amène Nicolas et Naëlle à solliciter l’aide de Thibaut pour retrouver cet enfant « différent ». C’est l’occasion inespérée pour Naëlle d’approcher le mystérieux chevalier

Thibault n’est pas insensible au charme de Naëlle, mais il a juré fidélité à son épouse à laquelle on l’a marié contre son gré. Le retour de l’ancien écuyer de son père défunt, qui reparaît après des années de captivité chez les Ottomans porteur d’un incroyable secret, remet tout en cause. Qui est ce Prince de Saklikent ?

Les révélations du vieux guerrier jettent le déshonneur sur Thibault qui n’a plus qu’une alliée : Naëlle…

Pour sauver son unique amour, elle n’aura pas d’autre choix que de forcer le destin…

Création de l’ordre de la Toison d’Or, évocation de Jeannes d’Arc, paix d’Arras ou banquet du faisan… Un Moyen-Age bruissant de vie, en bruits de batailles et raffinements. Au travers des péripéties et aventures d’une famille d’enlumineurs et de verriers du XVe siècle, l’évocation fascinante de la Flandre fastueuse de la cour de Bourgogne, la plus éblouissante de l’Occident chrétien.

Share This