« J’ai un ange sur l’épaule et un diable dans la tête » Michel de Guelderode

De nos jours…
Qu’est ce qui fait que l’on renonce, un jour, à être soi-même ?
Dans ce roman, je vous invite à suivre la quête éperdue d’un homme pour retrouver son fils. C’est aussi une histoire contemporaine teintée de suspens. Le récit d’un nouveau départ…

Lieux :
Paris et le Père Lachaise, Lille, la « Piscine » à Roubaix, le carnaval de Dunkerque, la fête des cerfs-volants à Berck, Bray-Dunes

Personnages principaux :
David, Pauline, Romain, Lilou et Ficelle, Rachel du Père Lachaise…

Début :
David Biot-Aston ressentit un pincement au coeur à l’instant précis où la petite main potelée lâcha la sienne. La peur de la séparation s’exprime souvent lors de gestes banals. En apparence.

Musiques écoutées par les personnages : La Callas dans la Somnambule (Bellini) dans Andréa Chenier (Giordano : La mama morta), carnaval de Dunkerque, chansons des années 60/70 (Gainsbourg, Paolo Conte, Léonard Cohen…).

Share This