« Nous ne sommes que des nains juchés sur les épaules de géants ; nous voyons ainsi plus loin et mieux qu’eux ; mais nous ne serions rien s’ils ne nous portaient de toute leur hauteur. »
Bernard de Chartres, XIIe siècle

Au XIVe siècle
Tandis que la cité de Cassel dans le comté de Flandre se cotise pour libérer la comtesse Yolande prisonnière du roi de France, la jeune Renaude, servante chez les curés de la paroisse, met au monde une enfant naturelle. Bannie, elle sauve son enfant, la petite Insbette, en l’abandonnant à une famille de paysans.
Grâce à l’aide d’un vieil astrologue-astronome juif et d’un jeune maître-verrier, Insbette en grandissant devient érudite, passionnée par les livres et les enluminures. Surmontant l’infamie de sa naissance, elle se lance sur les traces de sa mère…

De nos jours
Journaliste de renom, Nina Van Parys revient vers sa terre natale pour écrire un papier sur Yolande de Flandre, véritable « femme d’Etat » médiévale. Par hasard, Nina découvre, emprisonnée dans les racines d’un chêne multiséculaire, un rouleau de parchemin contenant le thème astral, étonnamment proche du sien, d’une jeune bâtarde du Moyen-âge. Troublée, elle se met à enquêter sur cette jumelle éloignée dans le temps sans se douter que ses recherches l’amèneront à résoudre le secret de sa propre naissance…

 

Lieux :
En Flandre et à Paris

Personnages :
Moyen-Age : Renaude, Insbette, Nathaël l’astrologue-astronome, Lucas le maitre verrier,
personnages historiques : Yolande de Flandre et Eustache Deschamps
De nos jours : Nina Vanparis, Charlotte et Jean-François, Florian le verrier, Marie-Pieter

Prologue :
« J’ai grandi dans le mensonge. J’ai vécu dans l’urgence. Mais aujourd’hui, j’ai retrouvé mon territoire, j’ai recousu le fil de mon histoire. J’ai arraché le masque qui emprisonnait ma mère. Et je le dois à une jeune femme du XIVe siècle.
Suis-je folle ? On dit bien que les pierres gardent en elles l’empreinte des siècles passés.
Les colporteurs ont disparu. Les veillées se sont éteintes. Pourtant, je sens que le moindre souffle de vent peut faire renaître cette époque lointaine, et recréer cette étrange connivence avec Insbette, fille de Renaude de Cassel. Mon amie médiévale. » Nina Vanparys

Début du premier chapitre :
« Je suis née dans la violence. Ainsi soit-il. »
Renaude se signa. Une étrange anxiété lui serrait la gorge. Elle était seule. Seule à la montée de la nuit, c’était rare. Elle était assise dans la pénombre qui peu à peu envahissait la cuisine. D’ordinaire, ils priaient en commun avant le coucher.

Share This